Comme le Désire la Rock Star: (Rock Star, HHF, Mâle Dominant, Romance Erotique) par Alex Anders

Comme le Désire la Rock Star: (Rock Star, HHF, Mâle Dominant, Romance Erotique)

Titre de livre: Comme le Désire la Rock Star: (Rock Star, HHF, Mâle Dominant, Romance Erotique)

Éditeur: RateABull Publishing

Auteur: Alex Anders


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Alex Anders avec Comme le Désire la Rock Star: (Rock Star, HHF, Mâle Dominant, Romance Erotique)

Livres connexes

Livre 2 est disponible dès maintenant au: http://amzn.to/1tilrwR

Christine Richards ne recherchait pas l'amour lorsqu’elle entra dans le bar. Elle ne recherchait pas une aventure. Ce qu'elle voulait, c'était une nuit où elle pourrait fuir son quotidien. Pratiquement brisée par ses problèmes, elle fit un pacte avec elle-même; cette nuit, elle serait quelqu'un d'autre.

Ce fut son alter ego décomplexé qui l’a vu en premier, LUI. Son corps sensuel de rock star et l’aura mystérieuse qui l'entourait l’excitèrent au plus haut point. Désirant sentir ses caresses comme une drogue, elle le suivit dans son monde mystérieux. Et empêtrée entre la jalousie, la convoitise et la séduction charnelle, Rebecca allait commencer une odyssée qui l'emmènerait aux coins les plus sombres du monde, incertaine de retrouver un jour le chemin du retour.

* S'il vous plaît noter que cette histoire contient des situations érotiques et sexuelles avec goût écrites pour des lecteurs adultes uniquement.

14000 mots

Extrait :
Nicolas me dirigea jusqu’à chez lui et durant tout ce temps, il caressait ma jambe, déplaçant lentement sa main sur ma cuisse intérieure. C'était excitant. Je n'avais jamais été avec quelqu'un d'aussi entreprenant. C'était ainsi que j'imaginais être un vrai homme. Et au moment où je garais la voiture devant chez lui, il se pencha et m'embrassa comme si le monde s’écroulerait s'il devait attendre une minute de plus.

Le suivant jusqu’à la porte principale de sa résidence, il me conduisit à travers un large couloir. Ouvrant violemment la porte en bois épais, je découvris un ancien entrepôt rénové, rempli de matériel de musique, de vêtements et de vaisselle sale. Il ne faisait aucun doute qu’un groupe vivait ici, mais avant que je ne puisse dire un mot, il me plaqua contre le mur et vint coller son corps contre le mien.

Je ne pus résister, même si je l’avais voulu. Il imposa sa volonté et j’adorais chaque instant. Tirant mes cheveux en arrière, je pressai mes lèvres en avant. Plongeant la tête la première, il saisit ma nuque et planta sa langue sur la mienne.

Mon esprit tournoya de plaisir. Il attrapa mon cul et me souleva, frottant sa queue en érection contre ma chatte gonflée. Je gémis de plaisir.